Un weekend à la ferme

L'année passée je suis allée visiter, en coup de vent, la Ferme l'Artisan. Je suis carrément tombée sous le charme. Absolument tout me poussait à revenir..

 Au mois de mai, en pleine planification de mes escapades estivales, que je notais dans mon petit carnet d'aventures, je me suis souvenue de cette belle rencontre avec les deux propriétaires. Il ne m'en fallait pas plus pour qu'un weekend avec ces deux passionnées soit planifié.

J'avais l'intention d'aller vivre leur quotidien, l'espace d'un instant.

C'est donc le coeur rempli à ras-bord de gratitude et d'excitation, tout en sifflotant gaiement pendant que le vent me fouettait le visage sur la grande route de campagne , que je suis partie direction Fournier, en Ontario.

 

Ferme l'Artisan

 

Dès mon arrivée, le ton de notre fin de semaine a été lancé ! J'étais à peine descendue de mon van, que Miko, le chien de la famille, m'étouffait d'amour par son trop-plein d'affection. Il aura d'ailleurs été mon fidèle compagnon durant toute cette épopée.

Puis, tout doucement, je me suis retournée et j'ai vu le plus beau tableau familial.

Audrey et Mireille étaient assises sur l'herbe, devant la maison, jouant avec leur garçon Émile, 1 an, après une journée de dur labeur. La simplicité et le bonheur que dégageait ce petit moment capté au passage, m'ont apaisé immédiatement. Le stress urbain était déjà bien loin.

Les filles m'ont accueilli chaleureusement dans leur chez-soi comme si on s'était vu hier. On a passé notre vendredi soir à se raconter notre réalité autour d'une bouffe improvisée à saveur locale.

Parce que la Ferme l'Artisan c'est deux filles qui ont décidé en 2012, de tout laisser derrière elles ; maison en banlieue, emplois etc., pour se lancer dans une aventure folle qui les mène à la production de fruits. Aujourd’hui elles ne regrettent rien et espèrent partager leur passion pour l’agriculture familiale et de petite surface.

Puis la nuit est tombée et Mireille m'a raccompagné jusqu'à mon van qui était installé en plein milieu du verger. Avant de partir elle m'a dit de ne pas trop m'inquiéter si j'entendais des cris de coyotes parce qu'en fait, ils étaient bien loin.

 

Ferme l'Artisan

 

On allait se revoir demain matin, 7h, autour d'un café, pour planifier notre journée.

Est-ce que j'avais dormi ? Non. J'étais beaucoup trop excitée par mon emplacement rêvé de dodo et le weekend qui m'attendait.

Le weekend s'est déroulé ainsi. Étant en pleine période de la framboise, on en a donc fait la cueillette. Vous dire à quel point j'étais heureuse d'être là malgré le soleil plombant. Je piquais une jasette avec tous les êtres vivants m'entourant (lire ici : les insectes et les plantes).

Les filles m'ont aussi fait découvrir leur petit coin de paradis. Ce petit paradis consiste à un verger de petites dimensions, en haute densité, avec des arbres nains et semi-nains. Produisant 8 variétés de pommes.

Les framboisiers, leur coin de culture de citrouille et leur nouvel espace de production de fleurs (parce que les filles développent, sans arrêt, de nouveaux projets).

 

Ferme l'Artisan

 

Elles accueillent aussi des ruches sur leur terrain et collaborent avec l'entreprise de la région, Oh Miel, pour en extraire le délicieux nectar. J'ai d'ailleurs eu la chance d'aller les visiter durant mon séjour, car une rencontre de courtoisie avec leur apiculteur allait de soi.

Elles possèdent aussi un espace boutique complètement bucolique. Quels sont les produits transformés que vous pourrez déguster et rapporter : Cidre de pomme, confiture de framboise, gelée de pommettes, beurre de pommes, petit pot de miel et plus encore.. Des produits hautement délicieux, je vous le confirme !

 

Ferme l'Artisan

 

Ce que j'ai retenu de ce weekend me demanderez-vous ?

Que la simplicité a bien meilleur goût.

Que les priorités de vie prennent rapidement le dessus et que les futilités n'ont pas leur place.

Que oui c'est possible de concilier famille et travaille sur une terre, mais qu'il faut savoir lâcher prise aussi..Beaucoup en fait. De toute façon, je n'ai jamais vu un bébé aussi heureux qu'Émile.

Que la journée qui était planifiée ne sera jamais comme celle prévue. Ce n'est pas très grave en fait car on continuera bien demain. Parce que, au bout du compte, les amis débarqueront sans prévenir et c'est autour d'un pique-nique sans flafla, avec les enfants criant et courant partout, qu'on réalisera qu'il est là le bonheur.

 

Ferme l'Artisan

 

Merci Audrey et Mireille d'avoir partagé avec moi un petit bout de votre vie ! Je reviendrai..Promis.

Pour en savoir davantage: Ferme l'Artisan

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published